Santesansprofit.org » Médecine » Le C.B.D. : de quoi s’agit-il ?

Le C.B.D. : de quoi s’agit-il ?

Le cannabis est une plante qui fait partie la catégorie des drogues douces. Cela est dû au fait qu’il est impossible de faire une overdose de T.H.C, un de ses composants psychotropes. Cette drogue induit plutôt une dépendance psychique que physique? contrairement aux drogues dures.

En plus de sa consommation à but récréatif, le cannabis est aussi utilisé à des fins thérapeutiques. Vu que la limite entre ces deux reste floue, la majorité des pays du monde interdisent en plus de sa production, sa commercialisation et sa consommation. Cependant, quelques Etats font exception à cette règle.

En effet, le C.B.D. est un dérivé du cannabis qui annule les effets du T.H.C. Cette substance aide à la relaxation, au calme et lutte contre le stress. Ce dérivé permet alors de profiter plus de la partie médicinale que de la partie récréative souvent attribuée au cannabis. Alors qu’est-ce que le C.D.B. au juste ? Et vu qu’il annule l’effet du T.H.C est-il devenu pour autant légal ?

Qu’est ce que le C.B.D. ?

Le C.B.D. ou cannabidiol est le deuxième dérivé le plus étudié après le T.H.C. du cannabis. Cette substance est présente dans la plupart des variétés. Cependant, les analyses chimiques montrent que sa présence est négligeable car qu’il n’y est présent qu’en pourcentage infime ( inférieur à 1 % ), qui peut être plus significatif jusqu’à 20% dans de rares variétés. Pourtant, ce faible pourcentage est suffisant pour une bonne efficacité.

Comme il a été cité plus haut, le C.B.D. est plus utilisé à des fins thérapeutiques, il est donc souvent utilisé pour :

  • Le traitement des convulsions.
  • Le traitement de l’anxiété.
  • Le traitement de l’inflammation.
  • Le traitement des nausées.
  • Il est utilisé aussi pour l’arrêt de la multiplication des cellules cancéreuses.
  • Des études récentes ont démontré l’efficacité du C.B.D pour les traitements de la schizophrénie.

Est-ce que le C.B.D. est légal ?

Le débat restera ouvert pour plusieurs pays dans le monde qui hésitent encore à légaliser ou non le cannabis. Toutefois, beaucoup de pays sont d’accord sur l’interdiction de la commercialisation à cause de la présence du T.H.C. vu qu’il s’agit de “LA” substance psychotrope du cannabis. En France, la commercialisation du cannabis est autorisée sous deux conditions : que le cannabis vendu soit vendu et donc acheté dans un coffee-shop spécialisé. La seconde concerne le pourcentage de T.H.C. présent qui ne doit pas dépasser les 0.2 %.

Pour le C.B.D, le débat est encore d’actualité car en vrai il ne s’agit pas d’une substance psychotrope mais néanmoins, il dérive du cannabis, qui lui est illégal. Donc autoriser le C.B.D. reviendrait à autoriser le cannabis. Aussi, s’il devient totalement légal, chaque importateur devra avoir une autorisation comme pour le chanvre destiné à l’industrie textile et du bâtiment.

Mais pourquoi pas d'autres articles ?